Le blog d’un animal mâle qui aime : Paris, le bruit des haricots verts que l’on équeute, le Petit Robert, ouvrir une vieille armoire, French & Saunders, le champagne, ses cravates Burberry reprisées, le premier café de la journée, Les Nuls l'Emission, courir dans la neige comme un gamin, les raccourcis clavier, la compagnie des livres, Ella Fitzgerald, son araignée au plafond, l'étreinte d'un homme, l’autodérision, Wall-e, lézarder au soleil, les poncifs :)

mercredi

La dame avec une chiffonnade de plastique sur la tête

Une pensée dans ma rue, Paris

Mon humeur paresseuse butine les bribes d'un tableau démesuré, sombre et chatoyant à la fois, la poésie de minuscules instants volés. Au détour d'une impasse, un plant de persil partage l'asphalte avec un mégot qui a poussé là par l'opération du Saint-Esprit. Vagabonde, une boule plumeuse de pissenlit vole au vent, se poserait presque sur l'épaule de la dame couronnée d'une extravagante chiffonnade de plastique, rue Bréa. Au lieu d'attendre au salon de coiffure que la chimie n'opère, la dame sirote un verre de cidre à la terrasse de la crêperie attenante. Je parcours deux petits kilomètres à vélo jusqu'à la rue Mouffetard, je me laisse porter jusqu'à la boutique de vrais-faux souvenirs parisiens fabriqués en Chine, la bien-nommée Obj'ai trouvé. Je trace encore ma route et chine un je t'aime sur un mur défraîchi de la rue de Sévigné. Je glane un C'est l'été, j'en d'août écrit à la craie bleue sur un trottoir de la rue Lamarck. J'attends des amis et j'observe mes voisins de tablée. Il lit Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar, elle lit France-Dimanche. En couverture Johnny Hallyday refuse de s'alimenter. Je me serais peut-être abîmé dans l'empathie si mes amis n'avaient brusquement paru. Nous buvons la bouteille de vin blanc de l'amitié. Elle porte en bandoulière le soleil pour sourire et un sac brodé de fleurs et d'une maxime naïve comme je les aime : La vie est belle. En rose, évidemment.

La vie est belle, par Danielle

20 commentaires:

  1. Il est beau mon p'tit sac hein !
    bises ma poule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton sac DEVAIT figurer sur ce blog. L'impair est réparé ! Bisous itou.

      Supprimer
  2. Tu m'emporte dans ton tableau ensoleillé. Merci, ça fait du bien ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi de t'avoir donné un petit coup de soleil :)

      Supprimer
  3. C'est joli ce que t'écris. Versus
    T'as pas le droit d'écrire mieux que moi, connasse
    signé Dr Jeckill & Mr Hyde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-) je m'adresse plutôt au Dr Jekyll qui sait entendre la raison : il n'y a pas de compétition, voyons. Où puis-je lire tes méfaits ?

      Supprimer
  4. Oh tant de jolies choses pour un garcon sui est un coeur. Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les jolies choses sont à la portée de tous. Merci ma belle. Biz.

      Supprimer
    2. Joli petit billet. Tu nous entraîne gaiement, la fleur aux dents.
      Ce dernier périple Parisien coloré et fleuri te ressemble. Bon déménagement, bonne route.
      Une nouvelle vie pleine d'amour t'ouvre les bras. Profite profite et reviens nous conter tes nouvelles aventures Sudistes. Je te fais le bisou de l'amitié. 💕💌❤

      Supprimer
    3. "S" à entraînes bien sûr.. 😱😨😰

      Supprimer
    4. J'avais corrigé de moi-même :)
      Merci pour tes chaleureux voeux. Je trace (prudemment) la route demain. Bisou de l'amitié itou.

      Supprimer
  5. Christine - Le Théâtre Côté Coeur24 août 2017 à 01:19

    Oui la vie est belle, malgré les chemins détournés qu'elle prend parfois. Je me redis souvent cette petite phrase : Aujourd'hui est un cadeau, c'est pour cela qu'on l'appelle "présent". Merci pour ces présents que tu partage si bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les présents n'ont de valeur que s'ils sont partagés. Merci Christine pour ta lecture fidèle :)

      Supprimer
  6. merci cher desfraises, ta tendresse et ton talent communiquent l'envie de retrouver la ville et ses petits bonheurs cachés... à (bientôt) Paris :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci tilly ! je m'en vais lire chez toi tes dernières découvertes. À bientôt :)

      Supprimer
  7. Coucou Laurent,
    J'aime toujours suivre ta plume. En fait, tu profites vraiment de l'instant présent en t'imprégnant autant de chaque détail et de chaque sensation des situations que tu choisis. Merci pour ce partage. A bienTOT peut-être au détour de BorDEAUX !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sandy, merci de ta lecture avisée :)
      Bordeaux est un peu loin de Marseille mais qui sait ^^

      Supprimer
  8. Laurent bonjour,
    Que de jeux de mots et de poésie réunie dans tes billets d'humeur :)
    Si tu repasses par mouffetard, j'essaierai de t'interpeller si je ne suis pas dans mes pensées ;)
    Je vois de temps en temps Jennifer, tu m'as peut-être reconnue... Bientôt je vais quitter définitivement Paris :D
    À bientôt peut-être,
    Aurélie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avais reconnue, oui. Toi aussi tu migres ? Où donc ?
      Bises :)

      Supprimer
    2. Bordeaux :D
      J'ai fait mon repèrage et là je suis dans les landes

      Supprimer

Un commentaire, ce peut être un coucou, une amabilité, un point de vue divergent, un trait d'esprit, un signe de votre passage.

Pour celles et ceux qui n'osent pas (je ne mords pas) ou n'y parviennent pas, c'est tout simple :

1) Tapotez votre bonjour dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Sous Choisir une identité, cochez Nom/URL
3) Saisissez votre nom (ou pseudonyme ou si vous êtes timide le nom de votre cousine) après l'intitulé Nom
4) L'URL ne désigne pas l'Uto-Rhino-Laryngologie mais bien le lien d'un blog ou de n'importe quoi d'autre que vous jugerez bon d'accrocher à votre identité, la page Wikipedia de Sheila par exemple ; ou rien.
5) Cliquez sur Publier commentaire

Et le tour est joué. Elle est pas belle, la vie ?